Prière

Oraison, prière des Heures, eucharistie


La prière est notre tâche principale, le noyau dur de notre vocation carmélitaine. Dans notre vie de prière, l'oraison (prière en silence) occupe une place centrale. Thérèse d'Avila et Jean de la Croix ont beaucoup écrit sur l'oraison. Il s'agit d'être (tout simplement) avec Dieu, d' être avec notre Ami véritable.


La prière n'est pas une fuite du monde ou un petit aparté douillet. Bien au contraire: la prière nous ouvre aux êtres humains et nous enracine profondément dans cette terre. Chacune de nous devrait pouvoir dire, avec la certitude du coeur: au coeur de notre humanité, je suis prière en silence.






Oraison: brève introduction


Imagine que tu arrives en un lieu de silence: une église, ou simplement un lieu qui respire le silence, ou encore un bel endroit dans la nature. Tu te sens attiré, tu veux venir t'asseoir, mais tu ne sais pas bien comment faire.

En fait, tu ne dois justement rien faire. Va t'asseoir ou, si tu préfères, agenouille-toi. Respire bien profondément et essaie de te détendre. 


Il est probable que tu es là parce que tu penses que Dieu se trouve peut-être en cet endroit. En fait, tu cherches Dieu, exactement comme tant de personnes l'ont fait à travers les siècles et le font toujours. Essaie de ne pas espérer quelque effet extraordinaire ou surnaturel et ne cherche surtout pas à en obtenir.


Essaie de rester en silence ou, si c'est trop difficile, pars de l'idée que Dieu est là et dis-Lui, en pensées, tout ce que tu aimerais dire à un véritable ami. Les deux Thérèse (Avila et Lisieux) l'ont fait si souvent.


Le mieux est de tout dire à Dieu. Vraiment tout. Il est possible qu'un sentiment de honte ou de l'angoisse montent en toi et tu peux être tenté de cacher quelque chose. Cela peut arriver et tu auras peut-être besoin d'être aidé par une autre peronne. Dieu a le temps. Beaucoup de temps. Et beaucoup de patience! En fait, Dieu sait déjà exactement ce qu'il y a au fond de nous, mais Il désire que nous le voyions aussi et que nous nous acceptions, tels que nous sommes, avec amour.


Nous arrivons ici au coeur d'un immense mystère: là où il nous est difficile d'accéder, dans les recoins les plus ombragés de notre être intérieur, c'est justement là que Dieu nous attend. Pas pour nous juger, pas pour nous punir, pas pour mettre à nu notre être intérieur contre notre volonté. Dieu attend, aussi longtemps qu'il le faut et Il ne souhaite rien d'autre que de nous offrir Son amour infini. 
Peut-être que, lorsque nous aurons assez "parlé", nous pourrons rester silencieux, tout simplement, et écouter. Nous pouvons aussi nous laisser entrainer par la contemplation de Son amour infini pour nous tous êtres humains, pour chacun de nous, pour moi.


Afin d'éviter que l'oraison ne devienne un sorte de rêverie, il est bon de fixer le temps de cette prière auparavant (p. ex. une demi-heure ou une heure). Il ne faut pas alors rallonger ce temps parce qu'il est si bon ou l'abréger parce que c'est difficile. A ne pas oublier non plus: la régularité est très importante. Dieu a beaucoup de temps et une patience infinie. C'est ce qu'il veut nous apprendre. Pas seulement pour nous, mais pour tous les êtres humains.


Parce que... l'oraison nous tourne toujous vers les autres.


Video: Quand tu pries...





Prière des Heures



Depuis des siècles, des femmes et des hommes prient la prière des Heures, dans les monastères ou ailleurs. Il s'agit d'une prière qui rythme la journée, avec des textes qui nous sont donnés. La prière des Heures est le terme employé dans l'église catholique, mais ce type de prière se trouve également dans d'autres confessions ou communautés, comme p. ex. dans l'église orthodoxe ou les communautés de Taizé ou de Grandchamp. Cette prière est parfois magnifiquement chantée, mais elle peut aussi être récitée, tout simplement.


Ce qui est particulièrement saisissant dans la prière des Heures, c'est qu'à travers elle, nous sommes unis à la grande communauté des croyants, sur toute la terre. Ce n'est donc pas "notre prière à nous", un seul à seul avec Dieu, mais la prière d'une multitude. La régularité est un élément essentiel.

S'il n'y a pas de prière nocturne, le matin commence avec les laudes (prière du matin). Aux environs de midi, il y a la prière de midi et à la fin de la journée de travail, les vêpres. Avant de nous coucher, nous pouvons encore prier les complies et remettre notre esprit en confiance dans les mains de Dieu. La prière des heures comprend aussi des prières intermédiaires plus courtes et un office des lectures.


La journée entière reçoit ainsi une teinte particulière, peu importe que nous nous sentions bien ou pas. La prière des Heures ne dépend pas de nos humeurs. Nous n'avons pas besoin de faire des efforts particuliers. Nous n'avons pas à comprendre le sens de tous les textes. La seule chose que nous avons à faire, c'est de décider de prier régulièrement.


Eucharistie


"Faites cela en mémoire de moi". Ce sont les paroles de Jésus aux apôtres lors de la Cène. Voilà pourquoi l'eucharistie est toujours et encore célébrée, en communauté.


Jésus prit le pain, rendit grâce à Dieu, le rompit, le leur donna et dit: "ceci est mon corps donné pour vous". Après le repas, Jésus leur donna la coupe et leur dit: "cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang versé pour vous".


Nous nous trouvons là au coeur d'un immense mystère: le corps et le sang qui nous sont donnés. "C'est Christ qui vit en moi" (Gal 2, 20). Par l'eucharistie, Dieu vient habiter en nous, de manière presque tangible. Par ailleurs, il y a encore une autre dimension : l'eucharistie n'est pas célébrée de manière individuelle, mais en communauté. Il y a donc un lien profond qui unit tous ceux qui sont présents et plus encore : un lien profond nous unit à tous les êtres humains.

Elisabeth de la Trinité, une carmélite française déclarée bienheureuse, écrit: " Il me semble que rien ne dit plus l'amour qui est au coeur de Dieu que l'Eucharistie; c'est l'union, la consommation. C'est Lui en nous et nous en Lui".




... car Tu as mis mon coeur au large... (Ps 119, 32)


Une prière: le chemin de croix (vidéo)