L' Evangile


Le carmel est enraciné dans la tradition chrétienne, professant la foi en Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit.


L'Evangile et toute l'Ecriture sainte sont notre principale source d'inspiration.
 

La règle primitive (voir ermites du Mont-Carmel) le souligne déjà, en se référant au Psaume 1, 2 : "Heureux l'homme qui se plaît à la loi du Seigneur et la médite jour et nuit".


Le silence est au coeur du carmel. Nous lisons l'Ecriture sainte en adoptant l'attitude de Marie, la mère de Jésus: "quant à Marie, elle gardait toutes ces choses et les méditait en son coeur" (Luc 2, 19). Cette attitude ouvre l'espace à la contemplation.


L'Ecriture sainte nous fait entrer toujours plus profondément dans un mystère immense que nous ne pourrons jamais vraiment saisir : l'alliance de Dieu avec l'être humain, l'incarnation, la croix, la résurrection, pour n'en citer que quelques éléments.


L'Ecriture sainte est nourriture véritable pour notre vie intérieure. Nous la lisons, nous l'étudions, mais cela va bien plus loin : nous la recevons en nous, nous la "mangeons", nous la "mâchons", nous la digérons, afin qu'elle pénètre toutes nos fibres. Un peu à l'image de cette parole qui fut adressée au prophète Ezéchiel: "Fils d'homme, mange-le, mange ce rouleau... Fils d'homme, nourris ton ventre et remplis tes entrailles de ce rouleau que je te donne. Je le mangeai : il fut dans ma bouche d'une douceur de miel". (Ezéchiel 3, 1-4).


Jean de la Croix est lui aussi totalement imprégné par l'Ecriture sainte. Ses textes sont truffés de citations bibliques. Dans le prologue à la Montée du Carmel, il souligne d'ailleurs le rôle essentiel de l'Ecriture Sainte.
 


 



Qui boira l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source d'eau jaillissant en vie éterrnelle. (Jean 4, 14)

Avec des textes tirés de l'Evangile de Matthieu 6, video: Quand tu pries...

Vidéo les béatitudes - la vie en abondance avec des textes tirés de Matthieu 4-5 et Luc 6